Le style Catalan


Le Catalan Country Style
 

Il n’est pas facile de faire une description synthétique du Catalan Country Style. Les personnes amenées à lire ces quelques lignes n’ont pas toutes les mêmes connaissances par rapport à la Country Line Dance et peuvent avoir des aprioris. Ce qui n’est pas surprenant, compte tenu de tout ce qu’on entend à propos du CCS.

De fait, cet article est divisé en sujet afin de permettre à chacun de trouver les informations qu’il souhaite. Bien sûr, cet article sera régulièrement corrigé ou complété des informations supplémentaires que vous pouvez me faire parvenir soit en postant en bas de cet article, soit en me faisant parvenir un mail à l’adresse contact@theoldbarn.fr . Pour éviter les commentaires indésirables, tous les commentaires postés sont modérés avant d’être publiés.

La liste des sujets abordés répond à des questions qui me sont régulièrement posées. Il n’y a donc pas d’ordre logique. Et de fait, les informations apportées dans un sujet peuvent être redondantes avec les informations d’un autre sujet. La liste des sujets traités sera régulièrement mise à jour au fur et à mesure de ma disponibilité pour les rédiger. Enfin, comme je n’ai pas l’habitude de me cacher cet article est signé. Je tiens à préciser que le contenu qui suit n’engage aucunement les membres de l’association THE OLD BARN.

Petite précision utile, dans cet article quand je parle de Catalans je fais référence aux habitants de la Province de Catalogne en Espagne. En aucun cas, il ne s’agit d’une référence aux danseurs de Country de Style Catalan.





 
PROCHAINEMENT

La Country Irlandaise ?

La Country à Barcelone – Un épiphénomène

La Country à Barcelone – Les origines

Les honkytonk de Barcelone

Les concours

Le Catalan Country Style et la Country de Barcelone

Le Pot Commun Catalan


 


C’est une question qui revient souvent : « Pourquoi, si la country est Américaine, vous parlez de Country Catalane ? » L’expression « Country Catalane » ou « Catalan Country Style » est une invention Française. Ce terme permet de faire référence à la pratique de la Danse Country  en Catalogne. Les Catalans n’ont jamais eu l’idée de donner un  nom à leur style de danse.  En Catalogne, il y a deux sortes de danse en ligne : La Country dansée dans les honkytonk de Barcelone et la Line Dance que l’on connait en France. Il est très rare que ces deux populations de danseurs se mélangent et il n’y a pas de confusion possible entre les deux.

Le terme de « Catalan Country Style » a été inventé par les Français pour bien identifier la différence de pratique qu’il existe entre la line dance appelée « Country » et la « Country » dansée à Barcelone.

Il existe suffisamment de différence entre ces deux styles de danses, pour que certains aient éprouvé le besoin de les nommer différemment. Ce point est traité plus tard dans un chapitre dédié.


Avant de parler de Country, il me semble utile de rappeler ce qu’est la Country. Vous trouverez beaucoup d’article sur le net pour parler des origines, de l’historique, des dérives …

J’aime avant tout citer ces quelques mots de la fille de Woody Guthrie : « Chacun à sa définition de la Country, le mot country peut faire penser qu’il s’agit de la musique propre à un pays ou à un peuple, mais il renvoie aussi à un paysage particulier, à une zone géographique donnée, sans oublier la référence aux ancêtres et aux racines. Vous pouvez interroger plusieurs personnes, chacune vous donnera une définition légèrement différente. … . La musique était une forme de lien sociale, c’est comme cela qu’il occupait leur soirée avant l’arrivée de la télévision. Un petit groupe se réunissait, hommes, femmes, enfants, chacun avait un instrument, chantait ou maniait la cuillère, ceux qui n’avait pas de quoi s’acheter un instrument tapaient sur des casseroles avec des cuillères. Et çà résonnait dans toute la ville, voilà ce que représentait la Country pour eux. »

La Country actuelle est devenu une puissante machine commerciale et on est très loin de ces origines et de ce qu’elle représente pour les Américains amoureux de cette musique. Le but n’est pas de polémiquer sur ce qu’est, n’est pas ou n’est plus la Country, mais le plus important dans tout cela est que :

« QUAND ON PARLE DE COUNTRY, ON PARLE DE MUSIQUE ! »

La Country n’est pas une danse. Ouvrez n’importe quel dictionnaire, n’importe quelle encyclopédie, faites des recherches : La Country c’est de la musique.

Je tenais particulièrement à faire cette mise au point. J’ai trop souvent entendu dire à propos du Style Catalan : « Ce n’est pas comme ça qu’on danse la country ! ». Ceux qui tiennent ces propos ou bien les répètent, devraient aller faire un tour aux Etats-Unis … Il est en effet surprenant de voir des gens vouloir donner des leçons à propos de la danse Country qui n’existe pas alors qu’ils n’ont aucun problème à parler de Country et, ensuite danser sur des musiques qui n’ont absolument rien à voir avec celle-ci.

Sans rentrer (pour l’instant) dans des polémiques sur la musique Country, il me parait important de préciser quelques réalités. Le Cajun n’est pas de la Country, et même si c’est Hank William lui-même qui a composé la musique de Jambalaya, cette chanson n’est pas Country. Ce que l’on appelle l’Irlandaise, n’est pas Country. Compte tenu du nombre de musiques Irlandaises que l’on retrouve dans les soirées, j’ai consacré un chapitre entier à ce point afin que chacun puisse faire la différence entre la musique Celtique et la Country Irlandaise. Enfin, un point plutôt délicat : « La new Country ». Les Lady antebellum, Rascal flatts, Luke Brian, Keith urban, Taylor swift, …, ainsi que l’industrie du disque de Nashville n’ont pas grand-chose à voir avec la musique Country. D’ailleurs ils ont en bien conscience puisqu’ils parlent de new Country. Alors bien sûr, tout évolue et il faut savoir accepter les nouveautés. Ce débat n’est pas nouveau, déjà lors de l’apparition des amplificateurs et de la guitare électrique ce débat avait eu lieu et certaines personnes indiquaient que les musiques avec des guitares électriques n’étaient pas de la Country. Il faut donc être prudent et ne pas être catégorique, mais la musique country n’a pas vocation à envahir les charts. La musique Country on l’aime ou on ne l’aime pas, mais ce n’est pas l’aimer que de la faire évoluer afin que tout le monde l’aime. Pour moi, ces gens sont des fossoyeurs et j’ai une règle par rapport à la musique Country que l’on danse : Si vous avez des doutes à propos d’une musique et que vous vous interrogez sur la faite que cette musique soit bien Country, c’est qu’elle ne l’est probablement pas.

Pour terminer sur la musique Country sur laquelle on aime danser, il faut bien avoir conscience que celle-ci n’est pas représentative. Pour danser, on a besoin de musiques avec des tempos rapides, de musique avec des rythmes simples, et de fait on écarte une grande partie des musiques Country parce qu’elles ne conviennent pas à la pratique de la danse en ligne. C’est particulièrement vrai pour les danses de style Catalan. Un des grandes différences entre la Country line dance et le CCS est la vitesse des danses. De fait, le spectre musical des musiques Country dansées en CCS est moins large qu’en Country line dance.


La danse Country n’existe pas ! La Country est une musique et cette musique ne correspond pas à un rythme en particulier. Je ne vais pas faire la liste de tous les rythmes que l’on trouve dans des chansons dites Country, mais en voici quelques-uns : Le two step et ses variantes, la polka, le chacha, le rock, la valse, la rumba, le swing, … Tous ces rythmes sont suffisamment différents pour que chacun comprenne qu’il ne s’agit pas d’un style de danse en particulier.

Personne ne vous empêchera de penser que, si vous danser et que la musique est Country, vous pratiquer la danse Country. Mais cela reste votre interprétation et votre danse ne peut pas faire référence et revendiquer l’appellation : « Danse Country ». Les Américains écoutent principalement de la musique Country, quand ils sortent danser, ils ne vont pas danser de la Country, ils vont danser c’est tout. Par contre, quand ils vont prendre un cours de danse, c’est pour apprendre à danser le two step, ou le triple two step, ou la polka, ou le chacha … La musique Country existe, la danse existe, mais la « Danse Country » n’existe pas.

Pour les amoureux de la musique Country, les soirées de danses dites Country sont bien souvent une hérésie. On a tous en référence des soirées mémorables où on se demande ce qu’on est venus faire ici et pourtant le flyer faisait bien référence à la Country … Personne ne peut donner de leçon sur ce point. Et les adeptes du CCS, qui revendiquent le fait qu’eux dansent sur des vraies musiques Country, devraient s’interroger. Quand on voit que parmi les danses les plus téléchargées sur le site de CCS qui fait référence en France, on trouve 1929 !!! Et ce n’est pas une exception, de plus en plus le Pot Commun Catalan met à l’honneur des danses sur des musiques non Country. Et si l’on se réfère au concours de Cavaillon 2015, pour en avoir discuté avec celui qui m’a donné envie de faire du CCS, on est loin du compte. Ces propos étaient : « J’ai validé les musiques du concours, mais je ne comprends pas. Cela ne me viendrait même pas à l’esprit d’écouter çà. »

Si la musique Country à ses origines était une forme de lien sociale, la danse permettait d’établir d’autres liens. La vie des pionniers était dure et les loisirs n’étaient pas légion. Danser était une occasion de s’amuser mais aussi de faire des rencontres. Ce qui était valable à l’époque du Far West l’est encore aujourd’hui. Les jeunes aiment danser et aux Etats-Unis ils ont compris que c’est plus simple de faire des rencontres en dansant en couple plutôt qu’en ligne. La danse en ligne dans les honkytonk américains est marginale. Et les quelques danses que j’ai eu l’occasion de voir sont d’un niveau tellement simple qu’il n’y a pas besoin de les apprendre pour pouvoir les danser. A l’origine, la danse en ligne était réservée aux femmes qui n’avaient pas trouvé de partenaire. Un peu d’humour, en résumé, la Country line dance est une danse de femmes célibataires !!!

La pratique de la danse en ligne a, malgré tout, toujours existée même si elle est marginale. Pour ceux qui ont vu le film FOOTLOOSE et plus particulièrement le passage avec la musique FAKE ID de BIG & RICH, je suppose que cela ne vous aura pas échappé. Le scénariste a eu besoin de préciser pour que les Américains comprennent que c’était de la Line Dance. Petite aparté sur la danse en question, les danseurs étaient des danseurs professionnels et le chorégraphe est un chorégraphe de RAP. Pour ceux qui pensaient avoir une référence de danse en ligne Américaine, c’est raté.

En fait, la Line Dance a connu un essor aux Etats-Unis en partie grâce à JOHN TRAVOLTA. Rien à voir avec SATURDAY NIGHT FEVER, mais un autre film tourné quelques années plus tard : URBAN COWBOY. A la suite de ce film, la Line Dance a rivalisée avec la danse partenaire pendant une petite dizaine d’années. Ce film n'est assurément pas la cause de l'apparition de la line dance, mais il est venu amplifier un mouvement qui a commencé vers la fin des années 70. L'adaptation de Square Danse en danse en ligne ainsi que la toute première line dance "Slappin' Leather" de Gayle Brandon sont bien à l'origine de l'adaptation de la Line dance à la musique Country. Mais très vite, les Américains sont revenus à la danse en couple. Aujourd'hui, l'histoire semble se répéter et une timide réapparition de la line dance semble se produire sur la côte Est des Etats-Unis. 


La danse en ligne se danse seul. Bien sûr, il faut plusieurs danseurs si on veut au moins faire une ligne. Mais ce qui fait le succès de cette danse, est qu’il n’est pas utile d’avoir un partenaire pour danser.

A chaque musique correspond une chorégraphie. Les chorégraphies peuvent être plus ou moins longues, en majorité les chorégraphies font 64 comptes. Une fois que la chorégraphie est terminée on recommence celle-ci jusqu’à la fin de la musique. Suivant votre position à la fin de la chorégraphie par rapport à votre position de départ, on parle de chorégraphie avec 1 seul mur si vous êtes revenu au même endroit, de chorégraphie 2 murs si vous avez fait un demi-tour et de chorégraphie 4 murs si vous n’avez fait qu’un quart de tour. Certaines chorégraphies sont dites phrasées du fait qu’elles sont composées de plusieurs parties qui sont répétées avec une séquence particulière pour pouvoir suivre au mieux la musique.

On entend souvent dire que la danse en ligne est compliquée. Le fait d’avoir une chorégraphie différente pour chaque musique effraie parfois. En fait, c’est tout le contraire. La danse en ligne est très simple, vous êtes en permanence entouré par des personnes qui font la même danse que vous. De fait les trous de mémoire ne sont pas un problème et il y a toujours à vos côtés un danseur pour vous aider.

La danse partenaire est bien plus compliquée. Les pas de danse sont libres, donc vous êtes obligé de réfléchir à ce que vous allez faire. De plus, une fois que vous avez une idée lumineuse, il faut savoir guider votre partenaire pour lui faire comprendre ce que vous aimeriez faire. Et puis vous n’êtes pas seul sur la piste, d’autres couples peuvent remettre en cause votre projet initial.

Il faut moins d’une heure pour apprendre et exécuter sa première danse en ligne, il faut des semaines pour réussir à danser en couple. Et puis quand après plusieurs mois vous commencez à être satisfait par votre pratique de la danse, et que sûr de vous, vous changez de partenaire, vous vous rendez compte qu’il y a encore beaucoup de travail à faire.

En résumé, la danse en ligne est bien plus simple à danser que la danse en couple et elle est accessible à tout le monde.


Quand j’ai commencé à pratiquer le CCS il y a quelques années, je pensais que les différences étaient minimes et que les principales différences étaient liés à la difficulté des danses, le fait que le CCS semblaient plus tonique que la line dance mais surtout que le CCS ne se dansait que sur de la vrai musique Country.

En fait, il existe une différence fondamentale entre la Line Dance et le CCS et cette différence de principe fait que tout est différent. Cette différence c’est la musique.

En Line dance, et je ne porte aucun jugement de valeur sur cette réalité, les gens souhaitent danser avant tout. En fait, peu importe que la musique soit de la bonne musique Country. On danse tout aussi bien sur une belle musique Country que sur une belle musique new Country, et c’est aussi le cas si la musique n’a plus rien à voir avec de la Country et que c’est de la pop, ou bien du disco et parfois même de la techno. J’invite les gens qui dénigrent le Style Catalan et qui pense n’avoir jamais dansé sur de la techno d’aller voir sur iTunes dans quelle catégorie est classée la musique des Barcode Brothers nommée The flute. Cette musique n’a rien à voir avec de la Country, ni de la Country Irlandaise. C’est de la techno basée sur une musique Celtique.

En Style Catalan, ce qui compte avant tout c’est la musique mais pas seulement. L’exécution de la danse doit être en adéquation avec la musique. La danse cherche à avoir une attitude Cow-Boy. Du coup, exit les mouvements de bras superflus mais surtout on évite au maximum de bouger les hanches. Quand on fait des swivels, seuls les talons ou les pointes bougent. Tout est bloqué au niveau des genoux. Quand on fait en grapevine, il est indispensable de le faire en posant le talon et ce pour deux raisons : On évite les mouvements de hanches mais aussi on évite de monter et descendre en passant successivement de hauteur de pointe à hauteur de talon comme en line dance, une seule hauteur, la hauteur de talon. Pour les mêmes raisons, un rolling vine se fait obligatoirement sur le talon. Plus compliqué, un rock step demi-tour (qui n’existe pas en line dance) doit se faire sur le talon…

Il est impossible de danser du Style Catalan si l’on n’est pas en bottes.

Je suppose que beaucoup sont surpris et pense que je passe volontairement sous silence ce que tout le monde pense du Style Catalan : Ça saute !!!

Désolé, mais je ne suis pas d’accord sur cette fausse idée que l’on a du Style Catalan. Cela ne saute pas, par contre je concède que les danseurs Français de Style Catalan sautent, c’est bien différent. En effet, je ne sais pour quelles raisons obscures, les danseurs de CCS en France sautent. Peut-être veulent-ils bien montrer aux autres danseurs qu’eux ne font pas de la Line Dance mais du CCS et que du coup il faut sauter ?

Cela vient surement du fait qu’en France les animateurs apprennent les danses à partir des fiches de danses. Et la plus grosse incompréhension est le Rock Back Jump. Quand on regarde la description de ce pas, il est dit qu’il faut sauter en arrière et poser le talon tout en faisant un kick devant avec l’autre pied. Comment peut- on sauter en arrière et faire tout en même temps un kick devant ? Je ne sais pas, et beaucoup de danseurs non plus. Du coup, on voit des pas improbables sur les pistes de danse qui n’ont rien à voir avec le pas qu’il faut faire. En Line Dance, quand on fait un rock step, il ne faut jamais poser le talon. En Style Catalan, il faut poser le talon. Si on fait un rock back jump à droite par exemple, il faut pousser avec la pointe du pied gauche pour envoyer le pied droit suffisamment derrière. Je ne dis pas qu’il faut délibérément sauter en arrière, mais il faut donner suffisamment d’impulsion pour que le pied droit soit posé à plat talon compris et que le pied gauche soit légèrement soulevé. Et maintenant, abordons le secret du kick devant : Si vous avez donné suffisamment d’impulsion, que votre pied droit est posé et que votre pied gauche est levé, alors ne faites plus rien. Vous êtes déjà en kick. Ce n’est pas la peine de faire un kick. Il n’a jamais été question dans ce pas de faire un kick. En fait, quand on fait le rock back, le pied avant se trouve en position de kick. C’est juste une description du pas. Ce n’est pas la peine d’en faire un. Quand on regarde les anciennes fiches de danses écrites en Catalan pour décrire ce pas ils indiquaient qu’il fallait sauter en arrière et marquer le talon devant. Il n’était même pas utile de soulever le pied avant et de se retrouver en position de kick. L’important était de soulever la pointe avant en ne laissant que le talon avant au sol.

Pour les animateurs ou les danseurs qui souhaitent apprendre et danser du Style Catalan, je vous conseille vivement d’apprendre les danses à partir des vidéos faites par des Catalans. Il y a tellement de différence entre le Style Catalan et la Line Dance que d’apprendre une danse CCS qu’avec une fiche conduit immanquablement à des incompréhensions.

Il faut savoir que bien des chorégraphes de Style Catalan ne font pas de fiche de danse et pour certains d’entre eux ils ne sentent pas capable. La fiche de danse n’est pas une fin en soi par contre exécuter la danse avec une attitude cowboy en dansant avec les talons est indispensable quand on se revendique de ce style.

 

Auteur : Pierre

1 commentaire: